Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Fiche métier: Boulanger-pâtissier

Fiche métier: Boulanger-pâtissier

Aussi appelé boulanger-viennoisier ou ouvrier boulanger, le boulanger-pâtissier est un artisan qui peut être son propre patron, salarié dans une boulangerie industrielle ou encore employé dans une grande surface. Dans ces trois cas de figure, il fabriquera des aliments qui seront ensuite vendus aux clients.

boulanger-pâtissier-métier

 Présentation du métier de boulanger-pâtissier


La mission première du métier de boulanger-pâtissier peut faire rêver : préparer du bon pain et des bonnes petites pâtisseries….et pouvoir les déguster avant tout le monde !


Mais ces produits savoureux, il faut les préparer ! Pour cela, voici la recette :

• Première étape : Se lever vers 2 heures ou 3 heures du matin
• Seconde étape : Fabriquer la pâte (sélectionner les ingrédients, les mélanger, pétrir la pâte, la laisser reposer…)
• Troisième étape : Une fois la pâte reposée, donnez-lui une forme (Baguette, tartelette…)
• Quatrième étape : Enfournez vos petites merveilles
• Dernière étape : Vendez-les à de gourmands clients !

 

Comment devenir boulanger-pâtissier ?

 Au niveau de la formation professionnelle, plusieurs choix s’offrent à vous :

• Un bac pro boulanger pâtissier en 3 ans dès la 3ème
• Une formation en apprentissage à condition de trouver un employeur.
• Un CAP boulangerie en 2 ans accompagné d’une mention complémentaire d’un an. 2 choix au niveau des mentions : une mention boulangerie spécialisée (pains variés) ou une mention complémentaire (pâtisserie-boulangerie).
• Parallèlement au CAP boulangerie, vous pouvez faire un CAP annexe d’un an en pâtisserie.
• Un Brevet Professionnel en 2 ans ou un Brevet de Maîtrise boulanger ou pâtissier.
Au niveau des qualités personnelles, on vous conseille de faire preuve :
• De motivation et de passion : être prêt à un rythme de travail important (se lever tôt tous les jours et terminer sa journée aux alentours de 18-19 heures, travailler le week-end et les jours fériés).
• De créativité : innover en fonction des tendances et des attentes des clients.
• D’autonomie
• D’un bon relationnel : être sympathique avec les clients.

Evolution professionnelle et salaire du boulanger pâtissier

 Au niveau de l’évolution professionnelle, tout dépend de la structure d’accueil :

• Dans le cas où vous êtes à votre compte, vous pourrez garnir votre offre de produits: vendre plus pour gagner plus !
• Si vous êtes salarié dans une boulangerie industrielle ou dans une grande structure, vous pourrez devenir chef de rayon, responsable de fabrication ou chef d’équipe.
• Autre voie possible qui connaît de plus en plus de succès : l’expatriation ! Le savoir-faire français en boulangerie-pâtisserie est reconnu et recherché à l’international.


La question du salaire dépendra de votre ancienneté en tant que boulanger-pâtissier :

• Un boulanger débutant (moins de 25 ans) touchera moins de 23 000 euros par an
• Un boulanger confirmé touchera 25 400 entre 30 et 34 ans
• Un boulanger en fin de carrière touchera environ 26 300 euros par an, soit 2 200 euros par mois.

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Ouverture des restaurants et des terrasses partout en France !
02/06/2020
Il y a quelques semaines l’horizon pour le secteur de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme était encore très vague avec une date hypothétique d’ouverture de leur commerce le 15 juin. Lors d'une prise de parole le 14 mai, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement envisageait une réouverture des restaurants et des cafés le 2 juin, mais uniquement dans les départements verts. Finalement, les restaurateurs des zones oranges et notamment de l’Ile de France pourront également accueillir leurs clients mais uniquement en terrasse ! Nous vous proposons un nouvel éclairage sur ce secteur d’activité qui reprend vie !

...




Les agences immobilières et l’après confinement
02/06/2020
Avec le confinement instauré mi-mars, les agences immobilières ont fermé leurs portes. Même si quelques opérations ont pu être achevées dans les premiers jours, les ventes se sont vite arrêtées. Depuis le déconfinement le 11 mai dernier, la plupart des acteurs affiche leur prudence, voire préfère ne rien dire. Le coronavirus a tout bouleversé après plusieurs années de hausse continue des prix et un record atteint en 2019 avec plus d’un million de transactions. Dans ce contexte très particulier d’une reprise incertaine mais fortement espérée, nous vous proposons un éclairage sur le secteur d’activité de l’immobilier et un zoom sur le métier d’agent immobilier.

...