Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Top 10 des métiers RH

Top 10 des métiers RH

Date de publication : 01/10/2019
Les métiers des RH sont en perpétuelle évolution ! Il est loin le temps où la fonction Ressources Humaines était une fonction administrative réservée au chef du personnel ! Aujourd’hui la fonction est devenue stratégique et passionnante et découpée en de nombreux métiers distincts au sein de la même direction. Sur quels postes RH les entreprises cherchent-elles à recruter ? Quels profils RH recherchent-elles ?

Top 10 des métiers RH

Nous avons sélectionné pour vous les 8 métiers de la fonction RH, les plus représentatifs et les plus proposés en offre d’emploi et opportunités de carrière, les voici : Le chargé de recrutement, le consultant en recrutement, le responsable de la formation, le gestionnaire de carrière, le responsable de ressources humaines, le campus manager, le responsable des relations sociales, le responsable de la communication interne, le responsable de l’administration du personnel, chargé de mission diversité / handicap

Le chargé de recrutement

Le chargé de recrutement a pour objectif de recruter du personnel en fonction des besoins de son entreprise. Il définit la politique de recrutement et la recherche des candidats en relation avec les divers chefs de service afin de recueillir et valider leur besoin de personnel.

Il définit ensuite en accord avec les services le profil des candidats recherchés. Il passe à la phase concrète en rédigeant et diffusant des annonces sur les sites emploi mais aussi sur le site de l’entreprise. Il reçoit les candidatures et sélectionne les bons profils pour les convoquer aux entretiens. Quand cela est nécessaire, il fait passer des tests de personnalité.

Enfin, il accompagne les nouveaux salariés pour qu’ils s’intègrent au mieux leur poste.
Quand le recrutement est plus complexe, le chargé de recrutement utilise des CVthèques de jobbooards ou les réseaux sociaux. Grâce aux relations avec les grandes écoles et les universités et souvent avec l’appui d’un campus manager, l’information est relayée auprès des jeunes diplômés lorsqu’il s’agit d’un poste junior.

Le chargé de recrutement est présent sur les salons et autres forums spécialisés sur l’emploi où il peut recruter directement sur place et rencontre un grand nombre de candidats chaque année. Dans ce cadre, il doit faire preuve d'un bon sens de l'écoute et doit rester impartial dans ses choix. Sa mission nécessite également de très bonnes facultés d'observation et d'analyse.

Le chargé de recrutement est souvent un bon communicant pour présenter la société et le poste. Pour décrocher un poste de chargé de recrutement, il faut passer par un poste d’assistant RH ou assistant recrutement. Après avoir exercé ce métier, il est possible d'accéder à des postes tels que DRH ou responsable développement RH.

Véritable spécialiste du recrutement, il est également possible de monter son propre cabinet de recrutement ou chasseurs de têtes.

Le consultant en recrutement

Le consultant travaille dans un cabinet de recrutement. Il est chargé de trouver des candidats pour ses clients. Il met en œuvre les moyens destinés à définir le profil idéal du candidat au poste à pourvoir, le plus souvent des cadres.

Placé sous la responsabilité d’un manager ou du gérant du cabinet, le consultant en recrutement assure toutes les différentes étapes du processus de recrutement. Au départ, il assure une mission commerciale qui consiste à prospecter de nouveaux clients, une fois la mission trouvée, il lance sa mission de recherche et sélection de candidat.

En étroite relation avec le client, le consultant en recrutement définit la fonction et élabore le profil adéquat. Il rédige et diffuse l'offre d'emploi essentiellement sur les jobboards et les réseaux sociaux et utilise aussi les cvthèques des jobboards ainsi que celle de son cabinet.

Il effectue une première sélection et met en place les entretiens. Il peut réaliser des tests qui permettent de vérifier si les attentes des candidats et celles de son client sont en concordance.

Il présente à la direction de l'entreprise cliente, les trois ou quatre candidats sélectionnés et peut également suivre le candidat recruté durant sa période d'essai et veiller à sa bonne intégration dans l'entreprise.

Pour des missions plus confidentiel, pour lesquelles aucune annonce et communication n’est visible, on ne parle plus de consultant en recrutement mais de chasseur de têtes.

Le responsable de la formation

Le chargé de formation analyse les compétences des salariés en les recevant dans son bureau pour comprendre et répondre à leurs demandes de formation dans un domaine spécifique.

À la suite de son évaluation, il met en place un plan pédagogique. Le contenu de ce plan ainsi que son budget sont préalablement négociés avec la direction. Il peut se charger de sélectionner les centres de formation. Le chargé de formation réalise un bilan pour s’assurer du bon déroulement de la formation. Il doit s’assurer que les salariés s’adaptent aux nouveaux outils technologiques mis à leur disposition.

Pour réussir dans ce poste, il faut avoir un bon sens du contact car ce métier s'exerce en majeure partie en collaboration avec l'ensemble des salariés. Il doit aussi avoir un sens de l'éthique et de la discrétion. Il est par ailleurs un bon pédagogue et communiquant. Il doit avoir aussi de bonnes connaissances sur l’ensemble des métiers et une bonne culture générale. Un jeune diplômé bac + 4/5 peut directement occuper le poste de chargé de formation au sein d'une entreprise ou d'un cabinet. Ensuite, il pourra un poste de responsable de ressources humaines, de chef du personnel ou de responsable des affaires sociales. Il peut aspirer devenir directeur administratif d'une entreprise ou directeur des RH.

Le gestionnaire de carrière

Le gestionnaire de carrière est en charge de la stratégie de gestion de l’emploi, du recrutement ainsi que de la formation du personnel. Cependant, il s’intéresse en priorité aux salariés présents dans l’entreprise depuis quelques années. La mobilité des salariés est également au cœur de sa fonction.

Ce professionnel est très attentif aux attentes d’évolution du personnel. Les reconversions professionnelles et l’accompagnement des séniors sont également au cœur de son travail.

De plus, le gestionnaire de carrières gère le flux des employés qui partent exercer dans une filiale à l’étranger. Le gestionnaire de carrière doit connaître le marché de l'emploi et l'évolution des métiers. Il doit avoir un bon sens de l'organisation et des qualités humaines.

Souvent, le il reçoit des salariés démotivés par leur métier et désireux de changement. Il doit avoir un bon sens de l'écoute et du dialogue, être capable de déterminer dès le premier rendez-vous le profil qu'il a en face de lui. Il doit aussi savoir rester neutre, et bien entendu respecter les règles de confidentialité.

On confie ce poste à des salariés expérimentés de l'entreprise qui connaissent bien l’entreprise.

Le responsable des Ressources Humaines

Adjoint du DRH, le responsable des ressources humaines coordonne la mise en place des décisions stratégiques de l’entreprise en matière de ressources humaines.

Il assure le suivi administratif des dossiers du personnel et gère les compétences individuelles des collaborateurs. Recrutement, plans de formation, administration du personnel sont ses grands dossiers. Il peut également établir les déclarations auprès des organismes sociaux et superviser la gestion des bulletins de paie. Il développe le dialogue social avec le personnel en tâchant de concilier les directives de la direction et la satisfaction du personnel et remonte d’ailleurs l’information entendu dans la société auprès des salariés et des partenaires sociaux à la direction générale.

Le responsable des ressources humaines doit être capable d’une grande ouverture d’esprit et d’une aptitude innée au dialogue avec le désir d’apporter un consensus entre les revendications des salariés et la direction.

Le responsable RH doit être capable de faire preuve de discrétion, car il est amené quotidiennement à gérer des situations personnelles évoquées individuellement dans son bureau par le personnel.

Les DRH ont tendance à proposer le poste de responsable RH à des cadres bénéficiant d’une première expérience au sein d’un service opérationnel RH. Après plusieurs années d’exercice, le responsable RH peut devenir DRH.

Le campus manager

Le campus manager met en place une politique de communication en direction des grandes écoles et des universités. Il représente l’image de son entreprise auprès des étudiants. Ainsi, il multiplie les opérations de séduction auprès des futurs jeunes diplômés.

Il entretient aussi dans chaque école des relations avec les différentes associations étudiantes. Les forums emplois dans les écoles font partis de ses activités, où il peut directement rencontrer les jeunes talents. Les étudiants ont la possibilité de transmettre directement leur cv.
Le campus manager ou chargé des relations écoles entreprises se doit également d'être un bon communiquant pour donner envie aux étudiants de rejoindre son entreprise.

Dans le cadre de la formation, il prend en charge le développement de l'apprentissage devenu un mode de recrutement très important dans les sociétés. Il forme les stagiaires recrutés, organise les programmes de travail avec chaque service et les évaluations. Il suit les résultats et réalise des enquêtes de satisfaction en élaborant des bilans pédagogiques.

A la sortie de l’université ou d’une école, le campus manager a besoin de solides connaissances en communication, commerce et ressources humaines. Informé sur les nouvelles formations, il fait preuve de mobilité, de dynamisme et d’éloquence. Il doit être pédagogue puisqu’il a la responsabilité de faire venir les futures recrues qui deviendront les managers de demain au sein de l’entreprise.

Le responsable des relations sociales

Le responsable des relations sociales informe les différentes instances représentatives du personnel, c’est-à-dire les syndicats, la délégation du personnel, le comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail d’entreprise et le comité d’entreprise, des projets de développement de l’entreprise.

Il prépare et anime les réunions et négociations avec ces différentes instances en respectant les différentes échéances annuelles obligatoires et dans le but d’aboutir à un accord qui deviendra une nouvelle norme sociale au sein de l’entreprise.

C’est également lui qui représente l’entreprise auprès du conseil des Prud’hommes. Le responsable des relations sociales répond également aux interrogations de la direction sur le sujet des relations sociales car il doit savoir anticiper les risques de conflit. Ainsi il entretien le dialogue social au sein de l’entreprise.

Le responsable des relations sociales doit avoir de très bonnes connaissances en droit social collectif et individuel, maîtriser des techniques de négociation et de gestion des conflits. Il doit pour cela posséder des capacités qualités relationnelles, l’esprit d’équipe, et la fois de la fermeté et de la souplesse !

Le responsable de la communication interne

Le responsable de communication interne a pour rôle de faire en sorte qu’il règne une bonne entente et une bonne coordination au sein de l’entreprise. Rattaché aux ressources humaines, il met en œuvre un plan de communication au sein de la société. Il garantit le dialogue entre tous les services et met en place un axe de communication sociale au sein de la structure afin d’établir une culture d’entreprise.

Il est doté d’une grande maîtrise des outils de communication et d’information. Il utilise l’outil intranet pour communiquer globalement avec le personnel. Avec son équipe, le responsable de communication met en place une politique d’animation et de gestion du site intranet, vu exclusivement par le personnel.

L’information peut être diffusée sur des écrans placés dans les lieux de passage ou encore au sein d’un journal d’entreprise. Ainsi il renforce l'esprit de communauté.
Pour réussir dans ce poste, le chargé de communication interne doit avoir un esprit d’ouverture, un bon relationnel et une capacité à travailler en équipe. Créatif, il possède une bonne expression écrite et orale. D'abord assistant, il est possible d'évoluer vers la fonction de directeur de la communication.

Le Responsable de l’administration du personnel

Le responsable de l’administration du personnel tient un rôle important au sein des ressources humaines puisqu’il assure toute la gestion administrative du personnel qui comprend les fiches de paie, les demandes de congés, la mise à jour des dossiers individuels, le calcul de l’ensemble des charges sociales, dont la sécurité société, régimes de retraite et de prévoyance, déclarations fiscales. Le responsable de l’administration du personnel veille également au respect du Code du travail et du règlement intérieur.

Il se charge de la vérification des horaires et de la durée de travail par employé. Outre ses fonctions administratives, le responsable de l’administration du personnel est l’interlocuteur privilégié des employés et répond à toutes leurs questions. Son dialogue avec les salariés lui permet ainsi de discuter et de collaborer directement avec les partenaires sociaux et les différentes instances représentatives.

En règle générale, il est le porte-parole des salariés.
Pour devenir responsable de l’administration du personnel, il faut avoir de bonnes connaissances du droit du travail du droit du travail, de la gestion et de la comptabilité. La mise en place des différentes missions et travaux exige une grande disponibilité, une bonne organisation et une grande rigueur.

Le chargé de mission diversité / handicap

Le chargé de mission diversité et handicap met en place une stratégie visant à encourager la diversité du personnel ainsi qu’à développer le recrutement et la mobilité des personnes en situation de handicap dans l’entreprise.

Il veille au respect des lois anti-discrimination et créé des actions spécifiques telles que des partenariats avec des associations dédiées, ou encore la promotion en interne. Il met en œuvre des accords diversité et handicap en sensibilisant plus particulièrement les chargés de recrutement.

Il représente souvent l’entreprise lors de conférences ou de salons de recrutements spécialisés diversité et handicap. Il est régulièrement en communication avec le personnel via des entretiens afin de s’assurer qu’il n’existe pas de discrimination. Il est doté d’une aisance relationnelle et rédactionnelle et il a le sens de l’observation en étant à l’écoute du personnel.